Syracuse-Malmö-Suède-GestionDécentraliséeEauLe projet Syracuse modélise les interactions entre les flux Eaux - Energies- Déchets à l'échelle d'une ville, en s'appuyant sur l'étude terrain de 10 villes remarquables à travers le monde. Son objectif est de créer un outil d'aide à la décision pour un aménagement urbain plus sobre et plus efficient grâce à la simulation de scénarios de mise en oeuvre de technologies, centralisées ou décentralisées, qui optimisent la gestion des ressources. Le territoire de l'EPA Plaine de France expérimente le résultat de la recherche. 

 

Contexte : Mutation de la ville et des services urbains pour intégrer la sobriété

Syracuse_Carte_TerrainsLes enjeux environnementaux, la croissance démographique ou la métropolisation sont autant de phénomènes qui nécessitent de penser la ville autrement : recherche de sobriété, autonomie à différentes échelles urbaines et évolution de l’organisation des services urbains. 

 

 

Objectifs : Durabilité des aménagements urbains

Syracuse-NewYork-ProductionDécentraliséeEnergieSolaire&Eolienne1Le projet SYRACUSE explore les réponses possibles en matière de mise en œuvre de technologies d’aménagement et de gestion des services urbains. En explorant les flux et en croisant les échelles, il s'agit d'évaluer leur performance environnementale, économique et sociale.

Le projet SYRACUSE intègre 3 flux – énergies, eaux et déchets – dont il étudie les cycles et les technologies associées. Il s’intéresse notamment à celles mettant en jeu des synergies entre flux : récupération de chaleur des eaux usées, valorisation énergétique des déchets…

Traditionnellement pensés à l’échelle de la ville par le biais de réseaux centralisés, ces flux doivent également être considérés à une échelle décentralisée. Le projet SYRACUSE vise à déterminer les niveaux pertinents de mise en place des technologies existantes ou alternatives : ménage, bâtiment, îlot, quartier ou ville.

Nécessité d’une réflexion pluridisciplinaire

Syracuse3_300pxLe projet SYRACUSE intègre pleinement les sciences humaines et sociales à la compréhension de la fabrique urbaine. Il est porté par un consortium pluridisciplinaire fédérant des acteurs publics, scientifiques et privés de l’aménagement et des services urbains.

  • LATTS (Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés) du CNRS apporte une compétence socio-économique de la ville et de ses réseaux
  • Chaire Ville de l’École Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC) et SciencesPo Paris insufflent au projet une approche intégrant les politiques territoriales
  • CIRSEE, centre de recherche de SUEZ ENVIRONNEMENT en eaux et déchets, contribue à l’approche technicienne de ces flux
  • SAFEGE, société d’ingénierie en aménagement urbain, éclaire le projet de façon technique (Eaux, Déchets) et est chargée de modéliser l’approche
  • EXPLICIT, bureau d’étude en stratégie énergétique complète l’approche technique

 

Le projet Syracuse est labellisé par Advancity et a été retenu par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du programme de recherche 2011 « Bâtiment et Ville Durable ».

 

Retour